Ce que les coureurs devraient savoir sur les micronutriments

Ce que les coureurs devraient savoir sur les micronutriments
Rate this post

Les micronutriments jouent un rôle énorme dans votre santé et votre compétition. Vous êtes ce que vous mangez et lorsque vous êtes un athlète, votre choix de carburant et la façon dont vous mangez régulièrement peuvent faire la différence entre une polyarthrite rhumatoïde et une blessure. Une alimentation propre est bénéfique pour votre corps et vous aide à maintenir une bonne santé. Lorsque votre alimentation comprend les aliments appropriés pour répondre aux besoins nutritionnels de votre corps, votre santé et vos performances en bénéficient et les micronutritions en sont une grande partie.

 Macronutriments vs micronutriments

Les macronutriments sont la viande et les pommes de terre, littéralement, la principale alimentation. Les glucides, les graisses et les protéines constituent généralement l’essentiel des repas des coureurs. Les vitamines et les minéraux constituent les micronutriments sont très importants aussi pour la production d’énergie, la récupération et la prévention des blessures. Ces nutriments essentiels se trouvent dans les aliments entiers comme les fruits, les légumes, les légumineuses et les grains entiers. Ce sont les « baguettes magiques » qui permettent au corps de produire correctement des enzymes, des hormones et d’autres substances importantes qui favorisent la croissance et le développement, selon l’Organisation mondiale de la santé. Sans oublier qu’ils jouent un rôle crucial dans la réparation des tissus musculaires lors de la récupération de l’exercice ou d’une blessure.

Les rôles importants des micronutriments

Comme leur nom l’indique, nous avons besoin de macronutriments en quantités beaucoup plus importantes et de micronutriments en plus petites quantités. Si petite soit-elle, l’importance des micronutriments ne doit pas être négligée, selon une formation sur la micronutrition, car différents micronutriments jouent des rôles cruciaux différents dans notre corps. Les vitamines B sont connues pour nous aider à accéder à l’énergie que nous consommons à partir des glucides, des protéines ou des graisses. Les électrolytes contribuent à l’équilibre des fluides. Il existe des micronutriments spécifiques, tels que le magnésium, le calcium et la vitamine D, qui contribuent à la santé des os. Manger la bonne quantité de micronutriments est crucial car ils ne sont pas produits naturellement dans le corps et doivent être obtenus à partir de l’alimentation.

 

Les conséquences du manque de micronutriments pour un athlète

Le manque de légumes est le déficit nutritionnel le plus courant sur les athlètes. Et cela peut entraîner de gros problèmes. Lorsqu’un athlète ne consomme pas suffisamment de micronutriments, il est possible que les processus corporels normaux ne se produisent pas au degré le plus efficace. Cela peut entraîner des blessures, des crampes, des fractures de stress entre autres. La faible consommation de légumes et de fruits semble être un problème national. Moins d’un Français sur 10 mange les portions recommandées de fruits et légumes par jour. Le gouvernement a récemment élevé la recommandation quotidienne pour la personne moyenne de 3 à 5 portions de fruits et légumes par jour à 5 à 9. C’est encore bas pour les athlètes, cependant. Afin de maintenir adéquatement les athlètes en bonne santé, certains experts recommandent 13 portions ou plus.

Les commentaires sont clos.